Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Eric DOIDY- Buried Alive in the Blues

J’avoue être toujours un peu hésitant avant d’investir dans des bouquins sur la musique, surtout celle que j’aime. Ainsi le bouquin de Bertrand Bouard sur Lynyrd Skynyrd regorge d’erreurs et évoque plus les frasques des musiciens que leur musique.

Sauf qu’Eric Doidy écrit dans Soul Bag et le magazine est une vraie bible (pourtant j’écris chez un concurrent, mais il faut reconnaître le talent).

Et puis l’interview réalisée par Jipes dans son émission de radio sur MNE m’a convaincu.

Donc c’est un excellent bouquin qui démarre avec Charlie Musselwhite et qui fait qu’on a du mal à en lâcher la lecture.

Des extraits d’interviews, une place importante donnée (enfin) aux musiciens blancs américains comme Mike Bloomfield, Paul Butterfield, Nick Gravenites, qui remettent à leur place certains stéréotypes qui laissent croire que ce sont les Anglais qui ont tout fait.

Et de longues pages consacrées au Texas, à la scène musicale d’Austin, à la Californie du flower power qui remet en perspective la programmation de Bill Graham par exemple.

Et puis j’ai appris des trucs. ! Comme le CD de The Word avec Robert Randolph et les frères Dickinson, ou que JJ Cale avait produit des albums de John Hammond Jr.

L’auteur évoque aussi longuement la relève Marcus King, Coney Dennison, et consacre de longues pages au plus doué de tous Derek Trucks.

Bref le genre de bouquin à lire, à garder aussi à proximité pour y chercher des informations.

En forme de boutade, (ben oui) un oubli : Buddy Whittington, le texan qui a joué longtemps avec John Mayall et qui a sorti quelques albums solos de haut niveau.

Enfin, un regret, dommage que la liste des albums évoqués tout au long du bouquin ne figure pas en annexe.

Fortement conseillé, indispensable même !

Tag(s) : #Livres
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :