Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un dimanche soir de rentrée, les rues autour du Trianon sont piétonnes jusqu’à 19 heures ce qui a pour conséquence de gros embouteillages, mais rien n’est trop beau pour ne pas fâcher les Verts en cette année d’élections municipales.
Configuration assise dans la salle, l’ouvreuse se trompe en nous attribuant nos places, et nous sommes au quatrième rang.
19H04, les lumières se baissent dans une salle à peine rempli, et notre homme arrive.
Une vraie gueule d’outlaw le Kris, qui porte bien ses 76 printemps et qui sera seul sur scène avec sa guitare acoustique et ses harmonicas.
Pas évident pour ceux qui maitrisent mal l’anglais d’autant qu’il ne présente pas ses chansons, mais les enchaîne en terminant par un Thank You lapidaire
Mais la troisième chanson commence par
Busted flat in Baton Rouge, waiting for a train
And us feeling nearly as faded as my jeans
Bobby thumbed a diesel down just before it rained
It rode us all the way to New Orleans

Sans un sou à Baton Rouge, on attendait le train
Et on se sentait à peu près aussi fades que mes jeans
Bobby a fait du stop et un diesel nous a fait monter juste avant la pluie
Il nous a emmené jusqu'à la en Nouvelle-Orléans


Me and Bobby McGee, LE grand hit chanté et magnifié par Janis à laquelle le chanteur dans son dernier couplet rendra hommage, et ce vers Freedom is just another word for nothing left to lose / La liberté, ce n'est qu'un autre mot pour dire "plus rien à perdre"

D’autres jolies chansons dans cette première partie de 55 minutes “Loving Her Was Easier,"celles du dernier CD "Feeling Mortal.(" When he sang that song's line, "God Almighty here I am/Am I where I ought to be?" ) et la magie opère grâce au charisme de Kris à sa présence, à sa sincérité aussi.

Vingt minutes d’entracte et la seconde partie démarre avec From the Bottle to the Bottom," "Sky King," "The Pilgrim; Chapter 33" .
Dans "Sunday Morning Coming Down." Kris se plante, oublie un couplet et remet tout dans le bon ordre , pour une interprétation magnifique d’une de ses plus belles chansons.

“Pancho and Lefty" and "Why Me Lord?" et deux autres chansons pour un rappel unique.
Presque deux heures, un homme, sa guitare, son harmonica, et malgré le dépouillement musical, un grand bonhomme est passé par Paris ce dimanche.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0