Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

bruce-springsteen-the-promise 270584

 

Alors voilà, après Neil Young et Bob Dylan, Bruce ouvre la boîte d'archives.
Le concept est différent de Tracks car ciblé sur une période plus courte, qui correspond à la génèse de l'album Darkness On the Edge of Town.
Mais Springsteen a profité de cette sortie pour nous trafiquer un peu les bandes, ajoutés des overdubs, et il a mélangé le tout avec de purs outtakes non modifiés et un revisiting 2010 sur d'autres titres.
Je ne vais jouer les vierges effarouchées, mais cette démarche est un peu suspecte, commerciale, d'autant qu'en plus de de double CD de 85', sort le fameux coffret Darkness qui contient aussi des inédits.
John Landau dans le rôle du Colonel Parker, ou plus simplement l'entreprise Springsteen qui rentabilise son fonds de commerce ou ses fonds de tiroir?
Clairement, ce double CD démontre que l'album de 1978 était le meilleur possible, avec des choix judicieux et une construction dramatique parfaite.
Alors en route pour la découverte enfin petite découverte quand même car en ressortant les pièces « rares »on s'aperçoit que beaucoup de titres bien que jamais sortis en officiel sont de vieilles connaissances.
Un mot sur la pochette, depuis combien de temps Bruce n'a pas sortit une aussi belle pochette, illustrant merveilleusement le contenu?

Disc 1
1. Racing In The Street - '78 - (06:48)
L'ami Jungleland semble avoir pris un coup de chaud à l'écoute de cette version et j'avoue que je suis assez d'accord, la version de Darkness se suffit à elle même et celle-ci bidoulliée/overdubée n'apporte rien de neuf.
2. Gotta Get That Feeling - (03:17)
Outtake connu déjà mais profondément modifié, bof cela sonne trop années 2000,.
Cela s'entend dans le jeu de Clarence et le background électrique, allez je le dis une fois, plus le groupe est reserré, mieux il sonne !
3. Outside Looking In - (02:16)
On connait aussi ce titre issu des sessions Darkness, qui ne semble pas avoir été bricolé et on ne va pas s'en plaindre, le son est brut, la voix claque, le piano court, court, fabuleux travail de Max.
Et le sax de BigMan.....
C'est court mais que c'est bon.....
4. Someday (We'll Be Together) - (05:37)
Cela se gâte sérieusement sur ce titre, comme par hasard beaucoup plus long, comme si Springsteen ne pouvait pas s'exprimer dans l'urgence, à mon avis un enregistrement récent (baillements...) d'un instrumental de l'époque Someday Tonight.
5.One Way Street - (04:19)
Morceau figurant sur American Madness', pas mal une ballade mais on va pas s'en relever la nuit.
6. Because The Night - (03:25)
LA version studio officielle donc 33 ans après, on connait l'histoire de cette chanson, superbe, jouée en live, alors juste une question pourquoi avoir attendu si longtemps????
7. Wrong Side Of The Street – (03:34)
Connu sous les titres' English sons' ou 'Endless Nights' selon les bootlegs du grand ESB un titre bien dans la ligne de Darkness qui ne semble pas avoir été retravaillé.
8. The Brokenhearted - (05:19)
Un vrai inédit ce morceau, superbe un tempo lent, là encore du grand art et le groupe qui sait jouer avec une délicatesse incroyable, notre Bruce se la jouant « voix de velours comme Elvis »
9. Rendezvous - (02:37)
Rien de neuf dans cette version d'un titre déjà connu et joué en live.
10. Candy's Boy - (04:37)
Outtake connu, la matrice de Candy's Room. Rien à dire, c'est beau, c'est la magie ESB.ayant largement circulé et très connu donc.

Disc 2
1. Save My Love - (02:36)
Refait en 2010 avec le groupe de 2010, ben oui, tout le monde prend un coup de vieux, la différence est au niveau du son, voir plus haut....
2.Ain't Good Enough For You – (04:02)
Histoire de faire passer la pilule aux vieux fans ? Back in 1978, que c'est bon
3.Fire - (04:08)
La version studio.
Utilité de ce morceau?
4.Spanish Eyes – (03:50)
Outtake assez connu pas vraiment inoubliable.
5. It's A Shame - (03:14)
Superbe, avec les cuivres, à la Southside Johnny, le côté soul du groupe.
6. Come On (Let's Go Tonight) - (02:18)
Une maquette de Factory mais un texte et des arrangements modifiés tout cela d'époque.
7. Talk To Me - (04:20)
Le morceau donné à Southside, cette version n'apporte pas grand chose, dans le genre je préfère la version de Johnny.
Bruce dose mal sa voix par rapport au sax.
8. The Little Things (My Baby Does) - (03:17)
Inconnu au bataillon, surement tripoté la voix sonne année 2000, mais le résultat ne passe pas trop mal.
9. Breakaway - (05:31)
Encore une ballade inédite, genre où le groupe excelle à l'époque.
Superbe.
10. The Promise - (05:52)
Version solo de ce superbe morceau qui figurait sur Tracks dans une version solo, version d'origine avec quelques ajouts de cordes semble-t-il.
11. City Of Night - (03:02)
Titre connu des bootlegger.Superbe morceau !
12. The Way (3'46)
Comme la précédente, le saxo de Clarence magnifique pour terminer le CD, et Bruce excellent vocalement.

Au final, de très bonnes choses, de loin supérieures aux productions récentes de notre homme, du remplissage aussi comme les versions de Rendez-vous et Fire, mais les quatre dernières chansons du second CD me réconcilient avec Bruce.

Tag(s) : #MUSIQUE

Partager cet article

Repost 0