Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

c w1

Parmi tous les concerts vus, certains sont sympa, d'autres superbes, mais il en reste seulement quelques uns qui font passer le grand frisson, celui qui prend en bas du dos et qui remonte, celui qui fait que l'émotion fait mouiller les yeux de bonheur en se disant pudiquement que c'est la chaleur.

Le concert de Clapton/Winwood fait partie de ces moments de pur bonheur et autant commencer par là, Presence Of The Lord m'a ému aux larmes.

Je ne pensais pas voir un jour en live à quinze mètres de moi, Winwood chanter ce morceau magnifique, nappes d'orgue, et cette voix, ce morceau pour moi c'est l'Angleterre éternelle, c'est un monument.

 

Mais reprenons par le début.

POPB qui se remplit lentement, il fait chaud, très chaud, cinquième rang, un peu excentré, ouf pas de première partie, mélange de très jeunes gens souvent venus avec papa/maman et de vieux connaisseurs.

Winwood et son look d'éternel adolescent, Clapton qui n'a toujours pas changé de coiffeur et avec une barbe blanche, derrière une rythmique classique, Willie Weeks - bass, Steve Gadd - drums,Michelle John et Sharon White - backing vocals et encore du classique avec Chris Stainton - keyboards

Le concert débute avec un peu deretard, mais dès Had to Cry Today, qui était le morceau d'ouverture de l'album Blind Faith, on se dit que sera une superbe soirée.

Clapton prend un superbe solo, Steve Gadd joue en finesse, on est loin de la puissance de Ginger BAKER mais c'est un choix délibéré, et ce morceau est grandiose, suivi par Low Down superbe aussi, puis une version d'After Midnight avec des chorus de guitare, histoire de payer le bourbon de JJ (Au fait la prochaine fois, un show avec JJ Cale c'est une bonne idée non?)....et puis la merveille des merveilles, cette version de Presence Of the Lord

Et l'enchantement continue avec The Shape I'm In un morceau du Band comme quoi, ils ont du goût, par contre Glad est un peu en dessous.

Dans la chaleur Bercy explose, il faut dire que Clapton envoie la sauce, des chorus superbes, un son excellent, Winwood tantôt à l'orgue et au piano est particulièrement inspiré, Stainton est parfois un peu bavard aux claviers, la rythmique en retrait est impeccable.

Well, Alright, It's Too Bad et surtout While You See A Chance sont superbes et là Clapton démontre, que seul il est incroyablement bon, fantastique, inspiré.

Key to the Higway, là c'est du classique, Midland Maniac et Slide Song, encore prétexte à des envolées de folie, et puis la reprise de Georgia par Winwood avec un Clapton très fluide, j'adore cette chanson même si je l'ai trouvée moins forte en émotion que dans sa version du concert du Madison Square Garden.

Set acoustique, Driftin' et How Long mais à mon sens d'autres chansons seraient meilleures dans ce contexte, Layla repris en choeur par le public et un super  Can't Find My Way Home les grandes heures de Traffic, beau à pleurer.

Le set électrique reprend avec une "tour-première" et pas n'importe quoi, Gimme Some Lovin', juste avant le plat de résistance, une version de treize minutes de Voodoo Chile, complètement différente bien sur de celle de Jimi, mais envoûtante, ponctuée de chorus superbes, et la voix de Winwood, qui, rappelons-le, était présent avec Jimi sur la version originale.

Grand moment, intense, avec beaucoup de respect dans cette reprise pour Jimi, alors certes, un musicien de 65 ans ne peut pas jouer de la même façon qu'un autre de 26 ans, plus de 40 ans ont passé, mais quelle hommage, quelle version éblouissante....

Cocaïne pourtant chanté par Bercy semble presque fade après ce déluge électrique.

Un seul rappel et un dernier morceau de Traffic Dear Mr Fantasy. 

01.Had to Cry Today
02.Low Down
03.After Midnight
04.Presence Of The Lord
05.The Shape I’m In (The Band)
06.Glad
07.Well, Alright
08.It’s Too Bad
09.While You See A Chance
10.Key To The Highway
11.Midland Maniac
12.Slide Song
13.Georgia On My Mind
14.Driftin’
15.How Long
16.Layla
17.Can’t Find My Way Home
18.Gimme Some Lovin'
19.Voodoo Chile
20.Cocaine
21.Dear Mr. Fantasy

 

Immense show, une complicité entre Steve et Eric, un accueil délirant de Paris

On en redemande.

 

 

c w 2

 

 

 

c w3

Et toujours les superbes photos de Patrice GUINO

 

front2010-05-25 Paris (Torrent) fr

Tag(s) : #MUSIQUE

Partager cet article

Repost 0