Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ROCK & MOVIES

Musique, disques, cinéma....

ROCK & MOVIES

Hommage à Gary MOORE 23/09/2011 Verneuil sur Seine

Se méfier des concerts gratuits....
Comme cet hommage à Gary MOORE, auquel devait participer Fred Chapellier, raison principale de notre venue.
Concert prévu à21 heures, on arrive vers 20h30, le concert est marqué complet et pas de Fred Chapellier, mais Charlie FABERT, avec en guest Vic Martin (l'ex clavier de Gary), Neil Black et Nina Van Horn
L'hôtesse sympathique m'explique qu'il fallait réserver des places sur le site de la mairie et que le concert est annoncé complet ....à l'entrée de la ville.
Je tente de ne pas m'énerver en lui répondant que
1/On habite pas Verneuil mais à 20kms
2/Que la nuit, il n'est pas évident de lire des affiches
3/Que le site de Blues-sur Seine n'indiquait pas les modalités pour se procurer les billets
Moment de flottement vite réglé, grâce au GO local qui a récupéré des places de spectateurs qui ne pouvaient pas venir.
On entre en fin dans la salle, belle salle d'ailleurs, juste pile poil quand le chef culture entame son speech, suivi par le maire, puis un film de 30' sur la saison culturelle 2011/2012. (soupirs)
Enfin le show démarre, avec Charlie Fabert et son groupe avec Vic Martin aux claviers.
Le son des deux premiers morceaux est saturé et pourri mais cela s'améliore.
Par contre, les morceaux de Gary Moore manquent de relief le son de guitare semble mal maîtrisé, et un ennui poli s'empare de moi.
Heureusement Neal Black déboule, là c'est déjà une autre dimension, le son de sa gratte est excellent, il utilise superbement ses pédales effets, l'intensité monte d'un cran le temps de cinq morceaux.
On replonge pour deux trois morceaux avant l'arrivée de Nina Van Horn, qui scéniquement assure bien même si sa voix semble toujours un peu forcé afin de chanter comme un blueswoman black?
Un rappel avec tout le monde, Parisienne Walkways bien sur et malgré tous les efforts de Fabert, Neal Black sans le vouloir lui donne une leçon de maîtrise du son et du tempo.
Soirée sympa sans plus, avant quand même un excellent Neal Black et aussi un Vic Martin qui semble parfois se demander ce qu'il fait là !
Enfin, le public avait l'air content :

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article