Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  fleetwood-mac live-boston-v1

C'était au début de l'année 1970, 40 ans déjà, quand le blues revivait à la pointe des guitares de quelques anglais maigrichons et blanc de peau.

Quand ces anglais après l'onction baptismale du père Mayall se lançaient sur les routes.

Et traversaient l'Atlantique.

Boston Tea Party, lieu magique dont le nom célèbre le début de la guerre d'indépendance américaine, pourtant c'est là que les buveurs de thé enregistrent un des plus grands live du british blues.

Ceux qui croient que l'histoire de Fleetwood Mac commence avec l'album Rumours sont priés de changer de  trottoir c'est comme pour les rillettes, nous n'avons pas les mêmes valeurs.

Trois guitaristes dans le groupe Peter Green, Danny Kirvan et Jeremy Spencer, et une rythmique composée de Mick Fleetwood et John Mc Vie.

Trois CD remasterisés des shows de Boston sont sortis soit en coffret, soit en simple, et ils sont sublimes.

Ceux qui ne connaissent que la version de Black Magic Woman par Santana, doivent écouter celle de son créateur (PeterGreen) et aussi les morceaux d'Elmore James influence majeure du groupe.

Le son est fantastique, les guitares plus belles à chaque chorus et la rythmique efficace.

N'oublions pas la date février 1970 pour Boston, avril pour Londres !

Trois guitaristes en scène, d'autres reprendront le concept....bien des années plus tard.


Chant du cygne car très vite les drogues produisent un effet dévastateur sur le trio de guitaristes.

Peter Green quitte le groupe en mai et se fait interner, Jeremy Spencer rejoint une secte, et Danny Kirvan sombre dans l'alcool.

Cette formation qui est parti d'un blues classique, va dérouler tout au long de ces concerts de longues improvisations qui seront les bases du blues-rock, Rattlesnake Shake, et de longues jams donneront au genre ses lettres de noblesse.

A ce moment, le groupe semble planer au dessus de ses pairs, mais la descente aux enfers n'en fut que plus rapide et tragique.

Que de regrets, mais aussi que de bonheur d'écouter ces longs morceaux où les musiciens dialoguent.

L'histoire se termine mal, mais que les chapitres sont beaux !

40ans après la magie est intacte.

La marque des grands !

 

Tag(s) : #MUSIQUE

Partager cet article

Repost 0