Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

28_51a0842c10b93.jpg
La scène du Royal Albert vu du troisième balcon est vraiment petite, mais comme c’est moi qui avait commandé les places…Enfin quand même, il pourrait utiliser l’écran géant !
Garry Clark Jr ouvre la soirée et confirme qu’il est un excellent guitariste même si son show n’est pas très varié, il serait bon qu’il alterne quelques morceaux lents et/ou rapides car tout est joué quasiment sur le même tempo.
20h30 Clapton arrive et démarre tout doucement le concert avec les deux premiers morceaux à la guitare acoustique
Le groupe est sensiblement modifié, avec Paul Carrack à l’orgue et au chant, Greg Leisz à la steel et surtout le retour de Steve Jordan à la batterie, qui donne heureusement une forte impulsion à l’ensemble, d’autant que Willie Weeks à la basse est quasiment scotché à sa batterie.
Le changement est perceptible dès le premier morceau électrique, Tell The Truth dans lequel Clapton prend un solo punchy, ainsi que le toujours très beau Got To Get Better In A Little While.
Par contre le chant de Paul Carrack n’apporte pas grand-chose. sur Come Rain Or Come Shine et on perçoit là que le groupe gagnerait à être réduit.
Long passage acoustique, après avoir refroidi le sheriff dans une version pas vr aiment reggae mais où explose la batterie de Steve Jordan.
Et là, c’est du bonheur, avec Layla repris en chœur par la salle, Wonderful Tonight avec un solo discret et subtil de Doyle, Lay Down Sally superbe et le grand retour de Tears in Heaven toujours poignant.
Blues Power marque le retour de l’électricité, suivi par une version plutôt moyenne de Love in Vain, le tempo est trop rapide, retour aux grands classiques claptoniens, avec Crossroads qui déboule à cent à l’heure, Little Queen Of Spades, prétexte aux interventions solos de Stainton, Jordan et Bramhall et une version survitaminée de Cocaïne.
Le grand moment de la soirée sera le solo de Clapton sur Sunshine of your Love, un pur bonheur quand il se lâche vraiment, le temps de quelques minutes et ce grand frisson qui secoue le corps.
Et malgré tout son talent Gary Clark Jr qui arrive pour la dernière partie du morceau ne pourra éclipser ces instants magiques.
High Time We Went termine le show et un peu comme pour Love in Vain, la reprise du morceau de Joe Cocker, chanté par Paul Carrack est inférieure à l’original.
En conclusion, un beau concert, si on accepte la formule un peu lourde du groupe, mais c en’est pas nouveau, un Clapton plus incisif, dopé par son batteur.
Après on peut se dire que sans les choristes, sans Paul Carrack et Greg Leisz, le show serait plus percutant !
Mais ne boudons pas notre plaisir

20 May 2013 Set List - Eric Clapton & His Band
Royal Albert Hall - London (Night 3)
01. Hello Old Friend
02. My Fathers Eyes
03. Tell The Truth
04. Gotta Get Over
05. Black Cat Bone
06. Got To Get Better In A Little While
07. Come Rain Or Come Shine (EC & Paul Carrack - vocals)
08. I Shot The Sheriff
09. Driftin' Blues
10. Nobody Knows You When You're Down And Out
11. It Ain't Easy (Paul Carrack - vocals)
12. Layla
13. Wonderful Tonight
14. Lay Down Sally
15. Tears in Heaven (dedicated to Auntie Sylvie)
16. Blues Power
17. Love In Vain
18. Crossroads
19. Little Queen Of Spades
20. Cocaine
21. Sunshine Of Your Love (with Gary Clark Jr for the final part of the song)
22. High Time We Went (EC & Paul Carrack - vocals, with Gary Clark Jr.)

Eric Clapton – guitar, vocals
Doyle Bramhall II – guitar
Greg Leisz – pedal steel guitar
Chris Stainton – piano, keyboards
Paul Carrack - organ, keyboards
Willie Weeks – bass
Steve Jordan – drums
Michelle John – backing vocals
Sharon White – backing vocals
Tag(s) : #MUSIQUE

Partager cet article

Repost 0