Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ROCK & MOVIES

Musique, disques, cinéma....

ROCK & MOVIES

Dr JOHN MONTREUX 09/07/2012

Dr-John_583.jpg

 

Le groupe arrive sur scène et commence à jouer l'intro de Locked Down, Jon Cleary a un look pas possible, la rythmique fait le poids dans tous les sens du terme, Sarah Morrow fait le show au trombone, et puis, David Barard annonce, Ladies & Gentlemen, from New Orleans, DDDrrrr JJJJoooohhhnnn....

Costume lilas qui flashe, sa fameuse canne avec plumes et colifichets, il s'avance en clopinant, ses lunettes noires, lui donnant des allures de Bryan Lee, et il s'installe aux claviers, et la machine se met en marche...

Un son puissant, le son de la Nouvelle Orleans, cette musique qui swingue avec les cuivres qui colorent les interventions des claviers, de Jon Cleary et Dr John. Une musique qui sent le bayou, les rues chaudes du French Quarter, les bars louches de Bourbon Street, un funk blues débridé,  le groupe enchaîne sur Revolution, un autre grand thème du dernier et superbe CD, Locked Down, qui sera joué en quasi intégralité ce soir.

Selon le timing de la soirée, le show devait durer une heure, mais le sorcier vaudou, avec un crâne sur son piano et tous ses gris-gris a débridé la machine et pendant deux heures, la folie débridée va se répandre dans le Miles Davis Hall, très suisse, très sage, contraste saisissant entre la puissance de la musique et l'apathie des spectateurs assis.

Après le dernier CD, les classiques, Indian Red, Down by the Riverside, le Dr est comme Dylan, il ne sourit pas, ne discute pas, sa voix par contre reste belle, grave, bien modulée. Il prend également la guitare pour deux morceaux, mais ce n'est pas là qu'il est le meilleur.

A un moment , Raymond Weber, manque de tomber de son tabouret, qui est cassé, alors il continue debout, et Jon Cleary, lève le sien en continuant également à faire courir ses doigts sur ses claviers, puis un roadie effectue le transfert.

Le sax et le trombone assurent le groove, Sarah Morrow apportant la touche féminine à ce combo.

Pour les rappels, Dr John nous gratifie de deux morceaux en solo au piano dans un silence de cathédrale, puis le Lower 911 revient au complet pour un final de folie.

Dr John, 72 ans, salue la foule et le band puis se retire en clopinant avec sa canne de sorcier. Grand show, grand bonhomme, grand groupe deux heures de fun absolu, de groove, deux heures de bonheur.

 

 

Dr John : piano, claviers, chant
David Barard : basse
John Fohl : guitare
Jon Cleary : piano, guitare
Raymond Weber : batterie
Sarah Morrow : trombone
TBA : sax

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article