Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

David-Bowie-The-Next-Day1.jpg

 

Bowie est-il nostalgique ?

Lui qui inventait les personnages les plus fous, pour les faire disparaître, a-t-il sur ces vieux jours des états d’âme?

Nostalgie de sa trilogie berlinoise, quand avec Low, Heroes et Lodger il tentait une approche européenne de sa musique en s’inspirant des groupes allemands comme Can ou Kraftwerk embarquant dans son exil, quelques vétérans en rupture de groupe ou ayant  besoin de relancer leur carrière, comme Eno, Fripp et Iggy Pop.

Mis à part Heroes, cette fameuse trilogie est surévaluée même si elle a inspiré la new vawe anglaise des 80’s , ce qui n’est pas nécessairement une bonne chose.

Retour dans le passé donc, déjà pour la pochette, celle de Heroes, avec le titre barré, et un rectangle blanc indiquant The Next Day.

On a connu Bowie mieux inspiré dans le choix de ses pochettes.

Come back aussi de Tony Visconti, le producteur des années folles et de Earl Slick à la guitare (Mick Ronson étant toujours mort, il a fallu faire un choix)

Et le contenu?

Si finalement c’était un best of de sa carrière mais composé de titres originaux ?

Le morceau d’ouverture superbe pourrait figurer sur Heroes, mais on étouffe un bâillement poli et distingué (comme le chant de David) sur les deux titres suivants. Ce n’est pas spécialement mauvais, mais c’est quand même anecdotique.

Heureusement que sur « Love in Lost », Bowie avec une formation serrée, sans les pouet pouet de Visconti retrouve un peu de la brutalité de Time Machine, les guitares sont tranchantes, et Bowie semble concerner même si son passage aux claviers est un poil trop long.

Encore un petit bâillement sur le single»Where Are We Now» ; il faut dire que les arrangements de cordes de Tony Visconti ne sont pas ma tasse de thé.

Pour Valentine’s Day , et If You Can See Me" on retrouve le son et l’atmosphère de « Love in Lost » moi cela me va bien, d’autant que la basse de Tony Levin est régal !

"I'd Rather Be High"est sympa mais cela sent un peu le réchauffé Le son de l’intro de guitare de"Boss of Me" est excellent mais la suite retombe dans la facilité. »Dancing Out In Space"je me demande à quoi le titre fait penser….. les années Spiders of Mars peut-être ?

Hé hé bonne pioche mon ami.

A noter que les guitares ont la part belle dans l’album, avec "How Does The Grass Grow? et "(You Will) Set The World On Fire" mais ici encore il manque un petit truc qui pourrait en faire de grandes chansons

You Feel So Lonely You Could Die" et à un degré moindre ''You Feel So Lonely You Could Die''Heat' souffrent du syndrome Visconti, je vous remets un peu du sirop?

Je ne suis pas un grand expert de Bowie, ni un super fan non plus, mais j’aime assez le personnage, ses styles différents, son exigence, ses mises en situation.

The Next Day est à moitié réussi, il tombe parfois dans la facilité, il bénéficie d’un préjugé favorale du au long silence de son auteur, mais nous sommes loin des grandes heures du Thin White Duke.

Et la prochaine fois sans Visconti, David SVP !

Tag(s) : #MUSIQUE

Partager cet article

Repost 0