Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

225388_10150235770192442_56930967441_8547713_7704877_n.jpg

Pierrefitte 1975, Hubert, Daniel, vous vous souvenez ?

Dans l'entrée on avait accroché le plastique oue le carton je ne sais plus enfin un truc qui ressemblait à:

 

Pink_floyd_Wish_you_were_here_front.jpg

 

Cela semble si loin et pourtant si proche en même temps.

Finalement peut être mon album préféré du Floyd, en tout cas je me suis fendu de 88€ pour acheter le coffret, ce que je n'avais pas fait pour Dark Side ( après hésitation) et que je ne ferais pas, c'est sur pour The Wall.

Tout le monde, enfin la plupart des gens, connaissent le FLoyd, et peut être un peu moins ce disque.

Basé sur le concept de l'absence, écrit et joué par un groupe qui commence le lent processus de désagragation, ce disque est une pure merveille remasterisé dans une version gigantesque, on entend tout, de moindre petit écho à la lente descente des fins de morceaux.

Et puis, le CD 2, le versions de Wembley 1974 quand le groupe en live expérimente Raving and Drooling et You Got to Be Crazy que l'on retrouvera sur... allez je laisse la surprise à ceux qui ne savent pas.

Bien sur ces versions sont déjà connus, sauf que là après les avoir écouté, beaucoup vont mettre les boots à la décharge !

Wine Glasses (lui aussi déjà connu) du Household Object's project une version alternative de Have A Cigar, et enfin, Wish You Were Here avec Stéaphne Grapelli.

Il reste encore un DVD audio, un DVD + un DVD Blue Ray mais on va les garder au chaud pour les longuies soirés d'hiver, enfin disons surtout que je n'ais pas eu le temps de les regarder.

En écoutant ces morceaux plus de 35 ans après, je m'aperçois, mais c'est une évidence, qu'ils font partie de ma vie, de ma culture, de mon parcours, de mon vécu, comme de vieux amis qui reviennent de temps à autre me rendre une petite visite.

So, Wish You Where Here


Tag(s) : #MUSIQUE

Partager cet article

Repost 0