Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Katrina, a relativement épargné la Nouvelle-Orleans, le scénario catastrophe n’a pas eu lieu, le French Quarter a souffert mais existe toujours.

Heureusement, car mon voyage en Louisiane en avril a profondément influencé mon approche et mon écoute de la musique.

Déjà j’ai acheté sur place des disques de Bryan Lee, Sonny Landreth, Dirty Drozen Brass Band, Kirk Joseph, et puis, et puis, j’ai vu de mes yeux la terre du blues, le fleuve qui y coule, le bayou, le French Quarter, Bourbon Street et tous ses bars qui distillent leur musique.

Depuis avril, j’ai recherché les racines du blues, réécouter Robert Johnson, BB King, me suis abonné à des revues spécialisées, acheter des CD de Duke Robillard, Ronnie Earl, retrouvé le goût de regarder qui joue sur les CD en explorant les pochettes.

Et cette Amérique là, ce Sud de légende, j’ai un envie folle d’y retourner, à Austin, à Memphis, à Oxford…

Hier soir, comme pour conjurer le mauvais sort, et pour aider les sorciers vaudous à détourner la tornade de la ville , j’écoutais un live de Bryan Lee, enregistré dans le mythique Old Absinthe Bar dans le French Quarter.

Bryan Lee est quasiment inconnu en France, c’est un guitariste blanc, aveugle un poids lourd du genre Popa Chubby qui a commencé sa carrière sur Bourbon Street et qui y revient toujours.

Son blues est la marque du Sud, il sent la chaleur humide de la ville aux relents de Johnny Winter et de ZZ TOP, il paie son tribut aux pionniers et dans ce soir là (Friday night) des potes sont venus taper le bœuf avec lui. Mais nous sommes aux USA alors les potes se nomment

Cette musique a une âme, elle possède aussi la force de dévier un cyclone (with a little help de ma petite sorcière bien aimée), la guitare entame un dialogue avec l’auditeur avec ces notes qui font frissonner.

Bien sur Bryan Lee a passé le temps de la reconnaissance planétaire, mais sa générosité, son authenticité sont merveilleuses, et cette musique bourrée de feeling est bouleversante

Tag(s) : #MUSIQUE

Partager cet article

Repost 0