Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

                                                                             Ah, le théâtre Simone Signoret, à Conflans, son rituel public de beaufs qui applaudit avant la fin des chansons, qui s'enthousiasme à contre-temps, et qui est friand de vannes un peu lourdingues, à deux balles (genre bite d'amarrage) de la joie, de la bonne humeur, de la bonne ambiance franchouillarde !
Passons... Donc Jean-Louis Aubert en scène, seul et acoustique, enfin disons électro acoustique vu que notre homme, a un séquenceur qui permet d'enregistrer et répéter à l'infini la guitare et les percussions.
Il nous raconte sa vie le Jean-Louis des débuts à nos jours avec les chansons de Téléphone et les siennes, le Vaudou, Métro c'est trop, La Bombe Humaine,  Les plages, Le jour s'est levé, et il massacre un peu au piano Instant Karma de ce vieux Lennon qui pourtant ne demandait rien  à personne.
Surtout, il parle trop longtemps au début du show entre chaque chanson. JL si tu veux raconter ta vie, écrit un bouquin c'est plus simple, parceque les anecdotes sur Iggy, Les Stones, etc... franchement 25 ans après on s'en fout un peu...
Le show est plutôt sympa néanmoins, le gars sait tenir une salle et a conservé ses qualités de bête de scène, mais quitte à jouer acoustique, autant le faire vraiment avec juste la guitare et les textes, car trafiquer le sons  c'est pas mal ( oh le gentil public, il ouvre grand  ses yeux et il est content, content) mais à la longue c'est un peu lassant.
New York avec toi, Le Jour se lève encore, l'inévitable hommage à Barbara (tout le monde a connu Barbara dans la chanson française, il faut le savoir et tout le monde y va de son hommage ému et plein de compassion etc, etc...)
En conclusion, pas mal, sans plus, il faut dire que j'ai jamais accroché à Téléphone, et en plus il n'a pas fait Cendrillon et un Autre Monde.
Enfin.... 
    
Tag(s) : #MUSIQUE

Partager cet article

Repost 0