Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Il existe des instants où l’émotion dans un concert ou à l’écoute d’un disque est forte, prenante, pur moment de magie, d’émotion, pour ces secondes on oublie tout, la fatigue, les galères, le prix des places que sais-je encore.
En vrac, je me souviens d’avoir été submergé par cette émotion en de nombreuses occasions, et pour la période récente, au Zénith en 2005 quand Dylan déchiquette Desolation Row, au Grand Rex quand David Gilmour égrène les premières notes d’Echoes, quand Point Blank entame LA première note de son show à Disneyland, des tas d’autres instants nombreux, mais courts, fugaces, ce sont ceux qui restent, qui magnifient et cristallisent les souvenirs, entretiennent intacte la flamme musicale qui brûle encore et toujours.
J’écoute le show de Bruce du 18/10, à New York au Madison Square Garden, je lis les commentaires enthousiastes des copains qui y sont allés. Il a joué Jungleland, le Bruce, là bas, dans cette ville de bruit et de fureur, celle dont un de mes clichés est l’emblème de ce blog, drapeau flottant au vent devant le pont de Brooklyn un onze septembre de l'an 05 après les Twin Tower.
Je m’étais bien promis que je résisterais, que je n’attendrais pas chaque matin la set-list du concert de la veille, que je ne récupèrerais pas les shows, pas tous les shows.
Pire qu’une promesse chiraquienne. C’est comme une maladie, un besoin de savoir, d’écouter, de comparer, ...et puis et puis...
Suzie et son violon quelques notes, la foule new-yorkaise bruyante et dissipée, le piano de Roy Bittan, qui s’incruste habilement, comme elle est belle cette introduction au piano et puis et puis:

The rangers had a homecoming in Harlem late last night
And the Magic Rat drove his sleek machine over the Jersey state line
Barefoot girl sitting on the hood of a Dodge Drinking warm beer in the soft summer rain
La voix raconte cette histoire des quartiers chauds de Big Apple, la guerre des gangs, le côté obscur de l’Amérique, une longue et chaude plainte humaine sort des bouches d’égouts et de l’asphalte, c’est Clarence et son sax, qui enlumine les mots, certains ont dit que The Big Man jouait moins bien et tout et tout... qu’ils aillent se faire trucider dans les rues en feu.
J’aurais tellement voulu capter l’échange de regards en Bruce et Clarence ce soir là à New York City….
And in the quick of a knife they reach for their moment
And try to make an honest stand but they wind up wounded, not even dead
Tonight in Jungleland

Set list 18/10/2007 MADISON SQUARE GARDEN NEW YORK CITY SECOND NIGHT
1. Radio Nowhere 2. Night3. Lonesome Day 4. Gypsy Biker5. Magic 6. Reason To Believe 7. Candy's Room 8. She's The One 9. Livin' In The Future 10. The Promised Land 11. Tougher Than The Rest 12. Meeting Across The River 13. Jungleland 14. You Can Look (But You Better Not Touch)15. Devil's Arcade 16. The Rising 17. Last To Die 18. Long Walk Home 19. Badlands 20. Girls In Their Summer Clothes 21. Thundercrack 22. Born To Run 23. Dancing In The Dark 24. American Land
Tag(s) : #MUSIQUE

Partager cet article

Repost 0