Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Florence AUBENAS, journaliste à LIBERATION n' a pas donné de nouvelles depuis mercredi.

Je suis un très ancien lecteur de LIBE  et un abonné depuis des lustres.Autant dire que j'ai eu l'occasion de lire de nombreux articles de cette brillante journaliste.

Par contre je suis choqué par les réactions de certains, genre "il ne faut plus envoyer de journalistes en IRAK" avec dans le rôle du chef pleureur/donneur de leçons l'ineffable CHIRAC.

Déjà, comme l'explique parfaitement Serge JULY ce matin, la décision de couvrir un conflit est prise collectivement au sein d'une rédaction et les envoyés spéciaux sont volontaires et conscients des risques.Par ailleurs, la présence de journalistes est importante, vitale même. Que serait devenue la révolution orange de KIEV sans la couverture des médias et TV occidentaux? N'importe quel apprenti-dictateur préfère vivre dans l'ombre et l'oubli pour perpétrer ses exactions.

L'information, avec parfois ses excès, permet la connaissance, la réflexion; la liberté d'écrire, d'informer NE SE NEGOCIE PAS de Tien-Amen à Moscou, d'Ethiopie à Jérusalem, d'Abidjan à Bagdad.

Les journalistes, parfois au péril de leur vie, font leur devoir et in fine rendent le monde meilleur.

Plutôt que de dissuader les journalistes de se rendre en IRAK, notre président serait mieux inspiré de les soutenir, d'essayer d'imaginer une sorte d'immunité journalistique.

Nous avons besoin d'informations sur ce qui se passe dans le monde. Alors que de plus en plus, les faits divers font la une (le gars qui tue sa femme et se pend, celui qui faut sauter un imeuble etc etc...) des journalistes courageux et intègres continuent de faire le plus beau métier du monde.

Ils méritent notre soutien, notre respect, notre aide.

Revenez vite Florence AUBENAS  !      

  

Tag(s) : #MUSIQUE

Partager cet article

Repost 0