Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Note préliminaire
Ceux qui croient que Neil Young c’est Harvest, Crosby, Stills, Nash & Young ou Prairie Wind, préparez vous à une sacrée déflagration.

Notre homme, 64 ans, malade en 2005/2006 (je crois) est devant nous immense, chemise blanche ouverte sur un tee-shirt à effigie chicanos, jean et des nouvelles pompes (c’est lui qui le dit)
Longue intro électrique, ce n’est pas Mansion On The Hill, comme à Nantes, qui ouvre le show parisien mais Love and Only Love du même opus d’ailleurs.
Déjà, ce qui est impressionnant, c’est la forte présence physique de Neil, qui occupe tout l’espace, Ben Keith semble tout petit et bien frêle à ses côtés.
Un mot tout de suite sur le groupe, le Cheval fou est resté à l’écurie, et on sent la différence,
Ben Keith est excellent mais a peu de présence scénique, la rythmique est lourde et puissante mais Chad Cromwell aux drums peine sur la fin, (mais soutenir le tempo endiablé n’est pas facile).Et de toute évidence la balance privilégie la guitare et la section basse/batterie
Ensuite c’est le rapport organique entre Neil et ses guitares, on dirait qu’il se bat avec, qu’il les dompte, qu’il veut pulvériser ses pédales d’effets avec ses pompes neuves.
Et aussi, surtout la rage dans l’attaque des morceaux, dans les solos, cette volonté de maîtriser le son, dans le genre je le compare à Jimi Hendrix quand il va chercher le réverbération devant ses amplis.
Déluge électrique, donc Neil envoie la sauce et il joue FORT, nous sommes au troisième rang, on profite, et juste après Hey Hey, My My (Into The Black), le premier des hymnes; ça saute de tous les côtés, le son est énorme, Neil triture les sons et si ces mots
The king is gone but he's not forgotten
This is the story of a Johnny Rotten
It's better to burn out than it is to rust
The king is gone but he's not forgotten

ne sont pas le manifeste rock ultime par excellence, alors…..

Everybody Knows This Is Nowhere et Pocahontas suivent à deux cent à l’heure, toujours cette folie électrique, Spirit Road plus récent (Chrome Dreams II) et puis, oui oui, l’intro, de Cortez the Killer comme si on faisait un come back de la tournée ArcWeld.
Longs solos incandescents
He came dancing across the water ,
Cortez, cortez
What a killer

J’en vois un autre devant moi de Killer !
Et la revue des classiques continue avec Cinnamon Girl.
Un peu de calme dans ce monde de brute, d’où nous sommes placés nous ne voyons pas Neil interpréter Mother Earth, mais on chantera avec tout le monde Don't Let It Bring You Down (celle là je l’adore), Comes A times un peu décevant, Goin’Back ensuite et surtout l’enchaînement Heart of gold/Old Man, les grandes heures d’Harvest, l’autre facette du bonhomme, que c’est beau et enfin on entend la pedal steel guitar !
On rebranche les amplis, pour Mansion On The Hill et Get Behind The Wheel seul morceau du nouveau CD; Fork in the Road
Et en final Rockin' In The Free World, la chanson pour l’Est, post mur de Berlin
Rappel
Intro
Hésitation de ma part
OUAAIISS

Like A Hurricane presque faiblard  comparé à d’autres versions mais…LIKE A HURRICANE ! ! ! !
Et après le soufflé de l’ouragan, il termine par ma chanson préférée des Beatles, celle qui clôt Sgt Pepper

I read the news today oh, boy
About a lucky man who made the grade
And though the news was rather sad
Well I just had to laugh and
I saw the photograph


Larsen, cordes cassées, guitare posée qui vibre encore, il s’en va………

Grand, immense, show bourré d’électricité de feeling, un son dévastateur sorti des forges de l’enfer.
EXCEPTIONNEL

Love and Only Love (Ragged Glory)
Hey Hey, My My (Into The Black) (Rust Never Sleeps)
Everybody Knows This Is Nowhere (Everybody Knows This Is Nowhere)
Pocahontas (Rust Never Sleeps)
Spirit Road (Chrome Dreams II)
Cortez The Killer (Zuma)
Cinnamon Girl (Everybody Knows This Is Nowhere)
Mother Earth (Ragged Glory)
Don't Let It Bring You Down (After the Goldrush)
Comes A Time (Comes A Time)
Goin' Back (Comes A Time)
Heart Of Gold (Harvest)
Old Man (Harvest)
Mansion On The Hill (Ragged Glory)
Get Behind The Wheel (Fork in the Road)
Rockin' In The Free World (Freedom)
Like A Hurricane (American Stars 'N Bars)
A Day In the Life (Beatles Sgt Pepper)

Tag(s) : #MUSIQUE

Partager cet article

Repost 0