Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Londres, Royal Albert Hall, Eric Clapton, trois mots magiques qui se mélangent.
Londres est toujours cette ville merveilleuse, qui grouille, les autobus à la queue dans Oxford Street noire de monde, les petites rues de Soho, Carnaby Street la légendaire, les Docks, Soho....
Fin d'après-midi, soleil sur Hyde Park, on arrive largement en avance, le temps de faire le tour du bâtiment et des diverses écoles de musique.
Entrée 6, la nôtre et celle du merchandising, j'achète une casquette pour un collègue (20 £ c'est pas donné), dans la main le sésame, ouverture des portes 18h45 pile, nous ne sommes pas mal placés, un peu loin quand même à mon goût.
Musique d'attente de circonstance, Byrds, Santana, Who et pour finir The Wind cries Mary de Jimi.......
The Arc Angels ouvre, le groupe où officie Doyle Bramhall II, pas vraiment convaincant, c'est un blues-rock assez conventionnel, en plus juste derrière moi une spectatrice se croit obligée de raconter sa journée à son mec, en tapant dans ses mains à contre-temps. Je pressens que je vais utiliser mon anglais de comptoir de pub si elle continue...
Long entracte, le RAH c'est féérique, le public très agité et bruyant pendant la première partie revient sagement prendre place après avoir éclusé sa bière (ou  le champagne dans les loges).
Démarrage sur Going Down Slow, le son est excellent, et Eric très vite nous balance un superbe solo, Key To The Highway, Old Love ensuite que du bon, du superbe, Anything For Your Love  c'est toujours merveilleux, puis une version excellente de I Shot The Sheriff, les choristes introduisent le thème, se rapprochant ainsi de la version originale de Bob M    arley.
Je ne suis pas amateur des choristes ( les chabada comme dis quelqu'un) mais sur ce morceau elles apportent vraiment un plus.
On coupe l'électricité, et le set acoustique débute par Layla, toujours magique, je jette un oeil vers Ma Belle qui bien que préférant la version électrique se régale.
Cette chanson est toujours magnifique, sublime, ensuite Lay Down Sally belle aussi, par contre la cover de Dylan, Not Dark Yet casse un peu l'atmosphère,  Anytime For You ensuite, sympa puis pour terminer le set unplugged, Somewhere Over The Rainbow. Je n'ai jamais aimé cette chanson, je trouve qu'elle détonne dans un show de Clapton, déjà quand il terminait par elle sur la tournée Reptile....
Mais on rebranche le jus, et là, Badge, les grandes heures de Cream, Eric, joue avec le public, fait deux petits pas en avant après le break, deux/trois secondes de silence et c'est magique, tiens la furie derrière ne parle plus.
Badge, grand moment doncsuivi par un Little Queen of Spades de folie, et aussi d'une grande version d'Everything's Gonna Be Alright et puis l'introduction de Wonderful Tonight, acclamée par le public, derrière la scène des milliers de petites étoiles, les mêmes que nous avons devant les yeux, le temps de faire un baiser à ma belle, de se regarder, non non nous ne rêvons pas....
Cocaïne termine le show avec un final un peu empesé et des envolées à l'orgue qui sont dispensables.
Un seul rappel le très classique Crossroads( sans Doyle Bramhall II) termine le 150ème concert solo du Monsieur dans cette vénérable salle.

Eric était particulièrement en forme, prenant beaucoup de solos, Andy Fairweather Low assurant les rythmiques et intervenant assez brillament mais ce n'est pas Derek Trucks. Les choristes mis à part sur I Shot The Sheriff ne servent pas à grand chose, Willie Weeks et Steve Gadd font leur job même si on peut regretter que Steve se limite dans son jeu de batterie pourtant fabuleux, le piano de Chris Stainton gicle bien, par contre Tim Carmon est sur certains morceaux un peu trop envahissant.
Mais le plus beau, celui pour qui on a traversé la Manche, c'est Eric détendu, relâché qui semble enfin depuis quleques années jouer ce qu'il a envie loin de toute considération commerciale, c'est le son de sa guitare, son jeu incroyable, ses solos qui donnent des frissons
Certes on peut regretter un manque d'originalité dans les set-list mais pour moi, un show de Clapton est toujours un grand moment de bonheur à l'état brut.

C'était le 150ème au RAH, et on dira un jour à nos petits enfants "j'y étais !"


Set List for 19 May 2009 / Royal Albert Hall

01. Going Down Slow
02. Key To The Highway
03. Old Love
04. Anything For Your Love
05. I Shot The Sheriff
06. Layla - acoustic
07. Lay Down Sally
08. Not Dark Yet
09. Anytime For You
10. Somewhere Over The Rainbow
11. Badge
12. Little Queen of Spades
13. Everything's Gonna Be Alright
14. Wonderful Tonight
15. Cocaine
16. Crossroads (encore)

Band Lineup:
Eric Clapton - guitar, vocals
Andy Fairweather Low - guitar
Chris Stainton - keyboards
Tim Carmon - keyboards
Willie Weeks - bass
Steve Gadd - drums
Michelle John - backing vocals
Sharon White - backing vocals



Tag(s) : #MUSIQUE

Partager cet article

Repost 0