Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog




Il est revenu pour un dernier tour de piste, le Léonard, tournée mondiale histoire de se renflouer après avoir été berné par son manager ou un gars du même genre.
2008, tournée européenne, places hors de prix à l’Olympia et retour au POPB en juillet 2009 (n’importe quoi) avec des prix  qui ne connaissent pas la crise.
Et pourtant que de regrets de l’avoir loupé, quand on écoute le concert de Londres !
Il a 75 ans le père Cohen mais quelle voix, quels arrangements somptueux, 3 heures sur scène, pour un best of de rêve de sa carrière.
Dès l’ouverture, Dance Me To The End Of Love, prend aux tripes, merveille de merveille, le chant grave, reconnaissable qui n’a rien perdu de son timbre , les chœurs somptueux, ce léger balancement de la rythmique qui porte la mélodie, l’emmène loin, loin…..
Les classiques I’m Your Man, Suzanne bien sur, le terriblement émouvant So Long, Marianne, Sister of Mercy, plongée dans les années, mais pas de nostalgie, le maître revisite son œuvre, distille les joyaux (je me demande ce qu’est devenu The Partisan qui passait à la FNAC en avant première peut-être sur le DVD ?)
Plongeon vertigineux et hallucinant dans une carrière exemplaire, par Cohen himself !

CD 1
Dance Me To The End Of Love
The Future
Ain't No Cure For Love
Bird On The Wire
Everybody Knows
In My Secret Life
Who By Fire
Hey, That's No Way To Say Goodbye
Anthem
Introduction
Tower Of Song
Suzanne
The Gypsy's Wife
CD 2
Boogie Street
Hallelujah et
Democracy
I'm Your Man
Recitation w/ N.L.
Take This Waltz
So Long, Marianne
First We Take Manhattan
Sisters Of Mercy
If It Be Your Will
Closing Time
I Tried To Leave You
Wither Thou Goest

So long Marianne, it's time that we began
to laugh and cry and cry and laugh about it all again


Encore et pour toujours nous rirons et pleurerons avec vous Mr COHEN

Tag(s) : #MUSIQUE

Partager cet article

Repost 0