Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Il est enterré, Vincent dans ce coin du cimetière d'AUVERS-sur-Oise, à côté de son frère.
Dans cette terre d'Ile de France, qu'il a magnifiée pendant les derniers mois de sa vie, peignant, encore et encore, peignant comme s'il savait que le temps lui était terriblement compté.
Lui qui n'a pas vendu de tableaux de son vivant, que dirait-il de voir ses oeuvres exposées dans tous les grands musées du monde.
Froide campagne batave, dure vie de labeur des paysans qui ramassent et mangent les patates, Vincent quitte la Hollande et vient chez nous, Paris, le Paris extravaguant, Arles, Salon, Honfleur, Montmartre, et le peintre fait exploser sa peinture, il invente un style, un art nouveau, le bleu, le jaune éclaboussent ses toiles.
Tout a été dit, écrit de sa vie, ses lettres, ses disputes avec Gauguin, mais personne ne peut raconter l'émotion qui saisit aux tripes devant certains de ses tableaux.
On oublie de dire que Van Gogh savait ce qu'il faisait, qu'il n'était pas un illuminé, ses lettres démontrent qu'il expliquait son travail, sa progression.
Il est enterré chez nous Vincent, loin des champs tristes de sa Hollande, il est enterré chez nous Vincent et on lui devait bien cela.
Auvers  est devenu touristique, pourtant il ne vécut dans ce village que de mai à fin juillet 1890.
J'ai presque honte de joindre deux reproductions de ses tableaux, plus que tout autre il faut les voir en réel, les regarder, entrer dedans.

Quelques chansons sur notre homme
Ange- La Route Aux Cyprès   (Très Bel Hommage)
Jean Ferrat -Les tournesols (absolument superbe)
David McLean- Starry Night (Centré sur le tableau ci-dessous)




Tag(s) : #DIVERS

Partager cet article

Repost 0