Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FLORENCE ET HUSSEIN SONT TOUJOURS OTAGES EN IRAK

A toi qui danses dans la jungle des villes…….                   

 

Higelin enchante Trenet. Pour la première fois le Jacquot ne chante pas ses propres chansons mais est au service d’un autre.

Alors pour rendre hommage à son immense talent, je parsème mon texte de ses mots à lui.

 

Dans la salle d’attente de la Gare de Nantes, j’attends…le retour du printemps

C’est à la fête du PSU en 1976 que j’ai vu notre homme pour la première fois sur scène. C’était cet autre fameux été caniculaire, au mois de juin. Après deux/trois chansons la sono de la scène du Parc de La Courneuve lâche. Alors sans micro, en plein air, il chante Paris New-York, New York Paris en poussant les 1000 ou 2000 spectateurs à se lever et à chanter a capella.

Et çà marche !

Ensuite, c’est le Cirque d’Hiver, certainement un de ses plus beaux shows, Jacques, Joseph dort, spectacle total, avec des danseurs, des jongleurs, Armande Altaï dans une robe immense qui s’envole dans les airs, soutenu par un groupe d’enfer au balcon.

Higelin sur scène c’est un cabotin de génie, un improvisateur hors pair avec une générosité incroyable, ne donnant jamais deux fois le même concert se lançant dans des tirades délirantes, malaxant ses chansons, poussant au bout du délire Hold Tigh, montant le son des amplis sur Champagne, troublant d’émotion dans La Rousse au Chocolat.

 

Parti de rien comme un vrai zonard, t’as toutes les chances d’arriver nulle part

 

Et au Trianon, c’est la suite de cette histoire, ponctuée d’un nombre incalculable de concerts à Conflans, à Paris dans toutes les salles (Grande Halle, encore Cirque d’Hiver, Casino de Paris, Cité de la Musique …)

 

Pars et surtout ne te retourne pas !

Higelin a un public fantastique, attentif, réactif, passionné, interactif, je l’ai vu d’un seul signe stopper les claquements de mains de toute une salle.

Un concert d’Higelin c’est un passeport pour l’aventure, la surprise, l’envoûtement. Oh quelquefois il y a des longueurs, il se perd tout seul dans son délire, mais les moments de magie dominent

 

Comme un vol d’hirondelles échappée de la poubelle des cieux

Alors voici le chapitre II, de ses aventures au Pays du Fou chantant. Trenet a une approche poétique, un peu désuète, mais beaucoup de ses couplets ont quasiment traversé le siècle.

 

La nuit promet d'être belle Car voici qu'au fond du ciel

Apparaît la lune rousse Saisi d'une sainte frousse

Tout le commun des mortels croit voir le diable à ses trousses

 

Le public d’Higelin…, un quart d’heure après l’heure prévue du début de concert, il chante Frère Jacques dormez vous, tape du pied, des main dans ce petit théâtre de Pigalle.

Il arrive notre troubadour en costume sombre, chemise bleue, cravate violette, avec toujours l’ineffable Mahut aux percussions, et un autre musicien.

Je ne connais pas tout le répertoire de Trenet, mais le Jacquot explose L’Héritage Infernal et se lance dans de délirants COUCOU, nous chante Un Jardin extraordinaire bourré d’émotion, ainsi que Le Soleil a Rendez vous avec la Lune rempli de poésie.

 

Tombée comme un météore dans les poches de Balthazar

Gaspard Melchior les trois fameux rois mages trafiquants d'import export

 

Par contre certaines interprétations sont presque trop soft comme La Mer, ou La Romance de Paris sur lesquelles il ne sollicite pas notre participation.

De même pour Papa Pique et Maman Coud ou Quand mon cœur fait Boum

Mais il est bouleversant sur cette chanson poème dont le titre m’échappe Les Sanglots Longs des Violons de l’Automne bercent mon Cœur d’une Langueur Monotone…

 

Un vieux légionnaire s’endort sur sa bière en chialant

 

Higelin raconte avec beaucoup d’humour et de poésie sa rencontre avec Trenet, il s’approprie, sans les dénaturer les mots de Trenet choisissant des textes poétiques (J’ai ta main), d’autres absurdes (Débit de l’eau, débit de lait) tout en ne reprenant pas quelques scies ( Ya d’la joie, Nationale 7)

Mais il en fait du Higelin , du pur Higelin

 

Si dure que soit la solitude Elle te ramène à ton destin

La loi du grand amour est rude Pour qui s'est trompé de chemin

Trois heures de spectacle, la chemise est à tordre, le second rappel avec sa fille pour un Tête en l’Air (seule chanson de son répertoire) de folie,

 

Sur la terre des damnés, tête en l’air, amoureux, d’une émotion légère au soleil radieux

Bien sur, nous le préférons dans son répertoire, nous chanter ses musiques, ses mots, on attend avec impatience son nouvel album, en criant haut et fort que les majors du disque se débouchent les oreilles.

 

Tiens pendant le concert le pape en a profité pour mourir.

Encore un qui n’a rien compris.

 

Merde rater un concert d’HIGELIN ! !

 

Tag(s) : #MUSIQUE

Partager cet article

Repost 0