Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CHUCK BERRY-Chuck

Ainsi donc Chuck Berry a tiré sa révérence le 18 mars, et, comme un augure bon ou mauvais, lui qui n’avait pas sorti un album studio depuis 1979, avait enregistré un nouvel opus pour ses 90 ans en octobre dernier dans le but inavoué de torcher le standard rock ultime.Pas trop long l’album quand même, 35 minutes avec un paquet de membres de sa famille (hey et les royalties coco tu y penses) plus quelques invités Tom Morello, Nathaniel Rateliff et Gary Clark, Jr, en recherche d’adoubement ce qui pourtant n’est pas vraiment le genre du lascar.

Au risque d’être cruel on se demande à quoi sert ce dernier enregistrement. On parle là du mec qui a écrit entre autres « Johnny B. Goode", "Maybellene","Nadine", "You Never Can Tell", "School Days", "Back In USA » autrement dit les classiques du rock. Le genre de morceaux qui s’incrustent dans l’inconscient de tout rocker de 7 à 97 ans.

En étant clément on peut sauver les deux premiers morceaux « Wonderful Woman » et « Big Boys » le second surtout qui reprend les bons ingrédients de la cuisine rock’n’ roll de l’homme de Saint-Louis. Ensuite c’est l’ennui, avec un alignement de recettes et de clichés comme « Lady B. Goode" qui se veut une suite à « Johnny B. Goode". Consternant.

Certes le gars est un vieux roublard, on le sait, des centaines d’anecdotes sont là pour le démontrer. Un peu comme les concerts donnés avec des musiciens recrutés le jour même sur place, payés au lance-pierre, trop heureux de jouer quelques minutes derrière une légende.

Alors soyons clair, inutile de gaspiller du bon argent pour les derniers accords de l’homme au pas de canard. Mieux vaut chercher du côté des années Chess, qua            nd au 2120 Michigan Avenue à Chicago, il a gravé les hits de légende dans ce studio mythique.

Et pour rendre un dernier hommage à Chuck cette chronique sera aussi courte que son dernier CD

 

Chuck Berry (chant, guitare)

Charles Berry Jr. (guitare)

Ingrid Berry (harmonica)

Jimmy Marsala (basse)

Robert Lohr (piano)

Keith Robinson (batterie)

Gary Clark Jr. (guitare)

Tom Morello (guitar)

Nathaniel Rateliff (voix)

 

 

Wonderful woman

Big boys

You go to my head

3/4 time (enchiladas)

Darlin'

Lady b. goode

She still loves you

Jamaica moon

Dutchman

Eyes of man

 

Partager cet article

Repost 0