Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ROCK & MOVIES

Musique, disques, cinéma....

ROCK & MOVIES

Robert RANDOLPH -Got Soul

Robert RANDOLPH -Got Soul

Robert RANDOLPH fait partie de cette catégorie de musiciens qui ont des difficultés à faire passer dans leurs albums studio la fantastique énergie déployée sur scène. Je me souviens que « l’homme à la machine à coudre » avait mis le feu à Bercy en 2004 en première partie du show de Clapton puis avait terminé le job pendant le rappel de Slowhand avec un « Got My Mojo Working »dévastateur.

Mais en studio, cette puissance passait moins bien, le groupe semblant ne pas savoir restituer leur son…Avec ce nouvel album, enfin, cette débauche d’énergie, ce mélange de blues, gospel, funk et soul propulsé par un groove d’enfer explose enfin dans les enceintes. On le sait des groupes comme The Campbell Brothers ont donné à la pedal steel de superbes accents gospels, quasi religieux. Notre homme bien sûr est parti de ces influences (on se souvient qu’il avait boosté un album dénommé Robert Randolph présente The Slide Brothers) mais en adaptant cette musique, pour la rendre plus accessible à un large public.

Cet instrument est assez souvent associé au country rock et Poco ou New Riders Of The Purple Sage ont sublimé leur son avec ses sonorités. Mais il est assez rare que la steel-guitar soit utilisée en lead, à la notable exception des Campbell Brothers évoqués plus haut et dans un registre spécifique. Aussi la démarche de Robert n’en est que plus originale et c’est donc un album bouillonnant, une sorte de hard-gospel qu’il nous propose, comme la reprise de « I Thank You » de Sam & Dave qui envoie du lourd. Mais alors on retrouve également Randolph seul à la lap-steel pour un superbe et aéré« Heaven’s Calling ».

Darius Rucker le chanteur de Hootie and the Blowfishpour est invité sue le très soul "Love Do What It Do", quasiment une ambiance discothèque (enfin celle des 70’s). Le jeune organiste Cory henry est aussi présent sur « I Thank You » dans le but d’ouvrir la musique du groupe à d’autres influences. Matt Pierson, qui est surtout nommé par son travail avec les jazzmen,produit l’album. «Find A Way» et «Be the Change» retrouvent l’atmosphère des chants d’église et contrastent superbement avec le funky « Gonna Be All Right ».

Toutefois dans ce mélange des genres assumé et réussi, la dominante de l’album, ce sont des riffs rougis et tricotés sur les forges de la slide, ces mélodies qui accrochent, avec un petit côté pop assez inattendu mais pas du tout racoleur.

Les morceaux feront, à coup sûr, un véritable malheur en live, car cette fois Robert et sa Family ont enfin réussi à capter l’énergie dans un studio pour la restituer superbement sur une rondelle de CD.

 

 

Got Soul

She Got Soul

Love Do What It Do

Shake It

I Thank You

Be the Change

Heaven's Calling

Find a Way

I Want It

Travelin' Cheeba Man

Lovesick

Gonna Be All Right

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article