Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Point Blank Reloaded

Quand en 2005 on apprend que Point Blank s’est reformé, va sortir un album live et effectuer sa première tournée en Europe, on est aux anges.

On peut remercier les musiciens de Calibre 12 et leur regretté leader John Molet qui, en échangeant par messagerie, avec Rusty Burns l’ont convaincu que le groupe n’était pas oublié en Europe et que l’attente d’une reformation était forte sur le vieux continent.

Trois des membres fondateurs sont présents, (Rusty Burns, John O'Daniel, Phillip Petty) Kim Davis boude toujours, aussi c’est Buddy Whittington qui le remplace.

Buddy joue alors avec les Bluesbrakers de John Mayall, mais il obtient un bon de sortie du vieux John.C’est un texan, aussi il connaît bien le groupe.

Buzzy Gruen à la batterie, Jeff Williams au piano complètent le line-up et Bubba Keith passe dire bonjour.

L’album, enregistré live le 17 septembre 2005 à Fort Worth, est produit par Rusty Burns et sort sur Dixiefrog le grand label de blues français.

J’ai eu la chance de voir le groupe lors de son premier passage en France, en juin 2007, au Billy Bob's France, situé dans le Disney Village, et je peux témoigner que cet album reflète parfaitement la prestation du groupe ! (ce jour-là , pourtant, John O’Daniel fut victime d’un malaise ce qui a retardé l’heure du show mais il n’en a rien laissé paraître pendant le concert).

Huit titres sont extraits des deux premiers albums, ce qui remet vite les pendules à l’heure. La voix d’O’Daniel, malgré toutes ces années, n’a rien perdu de son feeling et de sa beauté, et l’arrivée de Buddy Whittington modifie le son du groupe.

Buddy est en effet un guitariste de blues et il apporte une touche plus bluesy dans ses chorus, laissant à Rusty les solos de slide et les riffs.

L’harmonica de Bubba Keith apporte une petite touche J.Geils Band et les trois titre issus de la période FM retrouvent soudain une belle jeunesse. (Oui même « Nicole » passe aisément la rampe avec des arrangements plus musclés)

Ce live est un véritable coup de tonnerre dans le ciel du southern-rock, il démontre qu’en revenant aux fondamentaux de leur musique les musiciens retrouvent leur âme, et sur scène on s’aperçoit qu’ils prennent beaucoup de plaisir à rejouer les morceaux des premiers albums.

Cet album percutant relance le groupe qui viendra donc enfin en Europe et sortira rapidement, toujours chez la grenouille un album studio Fight On. Mais il signe surtout le retour d’un grand groupe qui avait beaucoup, beaucoup manqué aux fans de southern-rock !

 

Back In The Alley

Moving

Nasty Notions

Bad Bees

Uncle Ned

Stars & Scars

Lone Star Fool

Free Man

Mean To Your Queenie

Nicole

Let Her Go

How Blue Can You Get

Thank You Mama

Tag(s) : #album

Partager cet article

Repost 0