Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Royal Southern Brotherhood -Wespelaar Blues 22/08/2015
Royal Southern Brotherhood -Wespelaar Blues 22/08/2015

Wespelaar au cœur des Flandres, et son festival de blues gratuit du mois d’août.

Plutôt une kermesse d’ailleurs, de nombreux visiteurs se désintéressent complètement de la musique, pour se consacrer à leur loisir favori. Ecluser des bières, et comme les bières belges sont nombreuses et de qualité, la soirée devient de plus en plus difficile pour beaucoup.

Au diable (rouge) la sociologie, on est venu pour Royal Southern Brotherhood, même si, suite à une arrivée trop tardive, on regrette d’avoir loupé Moreland &Arbuckle qui passait avant.

 

Depuis Guitare en Scène en juillet, Tyrone Vaughan semble déjà beaucoup plus à l’aise et mieux intégré, et le groupe est mieux équilibré avec les deux guitaristes qui se partagent maintenant les solos.

La set-list est toujours orpheline des morceaux de Mike Zito et Devon Allman. Le répertoire puise dans les titres du nouvel album « Don’t Look Back »,.

« Reach my Goal » joué en ouverture du show dans une longue version, « Hit me Once », « Don’t Look Back », « Poor Boy », “They Don’t Make’ Em”

Et aussi beaucoup de morceaux composés par Cyril Neville soit pour RSB “Moonlight in the Mississippi” “Rock and Roll” soit en solo « Magic Honey », « Big Chief », “Running Water”.

Au final, on s’aperçoit que le son du groupe a vraiment fortement évolué, tirant sur la musique funk des Meters, au détriment du côté blues représenté par Mike Zito et de la touche Allman Brothers personnalisée par Devon. Les guitaristes se complètent bien Tyrone jouant dans le style du Texas Blues, et Bart plus Southern Rock.

On peut s’étonner d’ailleurs de ce choix quand on se souvient, qu’ici même l’année dernière, Bart Walker, en solo, avait proposé une excellente version de « One Way Out » de l’ABB.

Et puis, toujours ce long passage solos de basse et batterie, qui devient ennuyeux à la longue.

On constate que le groupe évolue rapidement, en délaissant complètement le répertoire des deux premiers albums, excepté les compositions de Cyrille, ce qui me semble être une erreur.

D’autant que « Fire On the Mountain » par exemple, (qui est une cover du Grateful Dead) pouvait très bien être intégré dans le nouveau répertoire, ce morceau étant toujours un grand moment el live, prétexte à une orgie de solos.

Certes, la nouvelle formule doit encore se rôder, un peu plus d’un mois seulement s’est écoulé depuis GES, et RSB dégage toujours une sacré énergie. On perçoit que Cyril mais aussi Charlie le bassiste, ont pris de l’importance dans la direction musicale du groupe.

Toutefois, je crois que je préférais la première formule, les deux guitaristes se complétaient superbement et en plus composaient remarquablement.

C’est toujours un plaisir devoir et d’entendre le groupe (nous n’aurions pas fait 350 kms pour les voir sinon) mais il faut peut- être attendre encore que cette formule arrive à maturité.

En tout cas, ils sont toujours aussi sympas, Bart nous a remis gentiment la set-list (la collection devient impressionnante !)

 

Royal Southern Brotherhood -Wespelaar Blues 22/08/2015
Royal Southern Brotherhood -Wespelaar Blues 22/08/2015

Partager cet article

Repost 0