Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ROCK & MOVIES

Musique, disques, cinéma....

ROCK & MOVIES

Sonny LANDRETH Bound by the Blues

Sonny LANDRETH Bound by the Blues

Enfin, voici le grand album de blues de Sonny Landreth ! !

C’est déjà le treizième album du virtuose louisianais de la slide, né en 1951 et qui est invité sur un paquet de CD tant son jeu est époustouflant.

On sait que Clapton ne rate jamais l’occasion de l’inviter à ses Crossroads, et que Sonny, après avoir joué avec les Goners de John Hiatt, a accompagné, entre autres, Bonnie Raittt, John Mayall, Bobby Charles, Mark Knopfler, Gov't Mule, Mike Gordon, Buddy Guy, Jimmy Buffett….

 

J’ai eu la chance de le voir jouer en février 2015 à la Nouvelle-Orleans, invité par cet autre sacré bonhomme d’Anders Osborne, et le show était exceptionnel.

 

Oh il ne paie de mine, avec son look modeste de professeur-gauchiste des sixties, sa guitare tenue très haut sur le torse, mais son jeu de slide est phénoménal, je ne vois guère que Derek Trucks et Ry Cooder qui peuvent soutenir la comparaison à l’heure actuelle.

 

Certains disques, comme son dernier Elemental Journey entièrement instrumental, peuvent sembler d’une approche difficile mais cette fois, Sonny chante (certes ce n’est pas son point fort pourtant sa voix est mieux posée sur sa musique) et joue le blues, celui du bayou, (il habite à Beaux  Bridges une petite ville de Louisiane proche de Lafayette et du pays cajun) et le morceau « Simcoe Street » illustre parfaitement ses racines.

 

Et c’est un festival de slide, envoûtante dès les premières mesures de « Walking Blues », présente tantôt en accords, tantôt en chorus. Le grand frisson nous parcourt avec sa reprise de « Key to the Higway ». Sa musique fait danser les alligator cachés sous les arbres couverts de mousse espagnole du Bayou Teche, l’incroyable musicalité qui se dégage ressemble au vol léger et harmonieux des flamands de la réserve d’Avery Island (c’est là où se trouve l’usine Tabasco).

 

Et c’est un grand disque de blues, « Walking Blues » de Robert Johnson, "Dust My Broom" d'Elmore James sont merveilleusement revisités, « Firebird Blues » rend hommage au grand Johnny Winter, c’est du blues, pas celui joué par les grands anciens du delta, mais un blues néanmoins authentique, ambitieux, exigeant, en un mot ce CD est une pure merveille.

Sonny semble juste se faire plaisir, en jouant ces morceaux avec lesquels il a grandi, sur lesquels il a façonné son style si particulier à la slide.

Et ce n’est pas un hasard si le CD sort chez Mascot Label Group le label de Gov’t Mule, Beth Hart, Robben Ford….

 

Sonny Landreth jouera en France et en Suisse cet été (le 16 juillet à Guitare en Scène à ST Julien de Genevois et le 17 au Sion sous les Etoiles Festival). Moi j’ai mon ticket pour le 16 !

 

En attendant, voici le disque de blues de l’année.

 

 

Walking Blues

Bound By The Blues

The High Side

It Hurts Me Too

Where They Will

Cherry Ball Blues

Firebird Blues

Dust By Broom

Key To The Highway

Simcoe Street

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article