Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jack CASADY-Dream factor

Jack Casady est un immense bassiste et son travail dans le Jefferson Airplane et plus encore dans Hot Tuna a façonné le son de ses groupes.

Et, en 2003, à 59 ans, il décide de sortir un album solo, le seul et unique de sa carrière à ce jour ;

Mais l’ami Jack a un problème, il ne chante pas, de plus il n’a jamais eu le caractère d’un leader à l’inverse, au hasard ,de Phil Lynott ou Jack Bruce.

Alors il fait appel aux copains. Qui sont nombreux et prestigieux.

Mais, du coup cet album solo se transforme en une succession de chansons qui sont imprégnées des fortes personnalités des invités.

Ainsi, dans « Paradise” on reconnait tout de suite le son de Little Feat avec la slide de Paul Barrere, puis on passe à « Water From a Stone » assez insipide avec la mandoline de Jim Brunberg.

Changement complet avec Ivan Neville qui apporte dans ses bagages le son funky de la Nouvelle-Orleans (« Trust Somebody »), puis on tombe sur un super-groupe avec Paul Barrère et Jorma Kaukonen aux guitares, et Matt Abys de Gov’t Mule à la batterie.

Ce morceau est superbe, mais on dirait du Little Feat avec jack en invité ! Un comble.

Même remarque pour  « Outside” où la basse est très présente, mais on reconnaît la touche Gov’t Mule avec Warren Haynes et Matt Abts pourtant le morceau, un instrumental est composé par Jack, qui peut faire penser aux envolées de Mahavishnu Orchestra par instants.

Et c’est l’autre faiblesse de cet album. Casady n’est pas un grand compositeur, d’ailleurs tous les autres titres sont cosignés ce qui semble indiquer que les paroles ne sont pas sa tasse de thé.

“By Your Side” en est une parfait illustration, c’est un folk-rock assez West-Coast comme il en existe des centaines, sympathique mais sans relief.

“Daddy's Lil' Girl” est sauvé par la voix d’Ivan Neville, qui rend superbe la plus mièvre des chansons, et par le jeu de guitare subtil de Doyle Bramhall II

Puis on retombe dans le folk-rock de la baie, Jeff Pehrson semblant être un spécialiste de ses mélodies suaves (« Weight Of Sin ») même si « Who You Are » est un peu plus punchy.

Et on retrouve Paul Barrere, avec cette fois, Doyle Bramhall II pour « Dead Letter Box » co-écrit par le leader de Little Feat et Jack, l’orgue Hammond de Stephen Presley et le jeu subtil de Matt Abts donnent aux guitaristes de beaux espaces pour s’exprimer.

On termine avec un autre duo de guitaristes, Warren Haynes et Jorma Kaukonen (excusez du peu) pour « Sweden » avec Fee Waybill (coauteur de la chanson) en lead singer. Là encore, les guitares font magnifiquement le job, mais quand on réunit Jorma et Warren cela ne peut être qu’excellent ! Certainement le titre le plus fort de l’album, dommage que ce soit le dernier.

Au final, ce disque n’est pas intrinsèquement mauvais, mais on trouve très peu de choses de la personnalité de Jack Casady, sa basse se met aux services (comme toujours) des invités prestigieux.

:
Jack Casady (basse)

Jorma Kaukonen (guitare)

Paul Barrere (guitar, vocaux)

Jeff Pehrson, (vocaux)

Ivan Neville,(vocaux)
Waren Haynes, (guitare)

Matt Abts,( batterie)
Jim Brunberg (mandoline)

Doyle Bramhall II, (guitare)
Fee Waybill, (vocaux)

Steve Gorman (batterie)

Stephen Presley (claviers)

1. Paradise
2. Water From a Stone
3. Trust Somebody
4. Listen To The Wind
5. Outside
6. By Your Side
7. Daddy's Lil' Girl
8. Weight Of Sin
9. Who You Are
10. Dead Letter Box
11. Sweden

Partager cet article

Repost 0