Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1995-2015 Le premier Gov't Mule

Warren Haynes (guitare,chant) et Allen Woody (basses) membres de l’Allman Brothers Band décident en 1994 de profiter de leur temps libre (le groupe n’enregistre quasiment pas et donne un nombre limité de concerts chaque année) pour former un power-trio inspiré de Cream et du Jimi Hendrix Experience. Le batteur Matt Abts les rejoint pour former Gov’t Mule, abréviation de Government Mule.

Le nom du groupe provient d’une loi adoptée en janvier 1865 sous la présidence de Lincoln, promettant aux esclaves affranchis d’obtenir quarante acres de terre  et une mule pour labourer. Mais suite à l’assassinat de Lincoln, Andrew Johnson, le nouveau président refusera en avril 1865 d’appliquer cette loi. Déjà une promesse non tenue !

Le premier album, enregistré en studio, contient déjà toutes les caractéristiques du son du groupe. Warren Haynes joue superbement de la guitare dans un registre plus heavy que chez l’Allman Brothers, sa voix sonne parfaitement, la basse d’Allen Woody est puissante et donne une charpente à la musique et la batterie de Matt Abts, allie puissance du rock et subtilités du jazz. La comparaison avec Mitch Mitchell le batteur d’Hendrix est évidente, tant le jeu du drummer épouse toutes les arabesques de la voix et de la guitare.

Le CD démarre par une reprise de Son House, « Grinnin' In Your Face » histoire de marquer les influences musicales. Le morceau est complètement réarrangé mais la version très réussie. Une autre reprise, « Mother Earth » de Memphis Slim est interprétée avec un tempo lent mais bien lourd.

"Rocking Horse" figurera sur l’album Hittin’ the Note de l’ABB, mais la version originale ici est plus rentre-dedans, D’une manière générale, on remarquera que le son de Warren Haynes est moins « rond » chez la Mule qu’avec les Allman.

« Monkey Hill » ensuite permet au batteur de montrer qu’une de ses influences est John Bonham de Led Zeppelin et nous arrivons au plat de résistance, aux morceaux qui forgent l’identité musicale du groupe. “Temporary Saint”  sonne la naissance du style et des arrangements de Warren Haynes  « Trane » comme son nom l’indique fait référence à Coltrane pas pour la musicalité, mais pour l’improvisation, Warren semble s’inspirer de Jeff Beck dans sa période jazz-rock en trio.

“Mule “ est et reste un titre phare du groupe. Le boulot d’ Allen Woody à la basse est phénoménal et la slide de Warren fait inévitablement penser à Duane Allman.

Dolphineus” est une superbe introduction acoustique à un autre grand titre “Painted Silver Light heavy”. Comme sur « Mule » c’est le son du groupe qui prend vie dans ce morceau, ce son inimitable de Warren Haynes, cette façon de chanter avec des licks de guitare qui soulignent les mots et le jeu subtil sur les toms et les cymbales de Matt, énorme batteur.

Après ce feu d’artifice, les trois derniers morceaux semblent  d’un niveau inférieur. »Mr. Big » (cover de Free) n’est  pourtant pas mauvais, avec toujours le groove d’Allen, « Left Coast Groovies »est dédié à Frank Zappa (on s’aperçoit déjà que le groupe se revendique de multiples influences et de nombreux styles de musique) et « World Of Difference » clôt le CD en maintenant l’esprit des deux morceaux précédents.

Ce premier album a fait souffler un immense vent d’espoir pour tous les amoureux de southern-rock, de blues-rock, de power-trio. Enfin, un groupe relevait le défi, reprenait le flambeau pour porter le feu de cette musique au plus haut. En 1995 une lueur surgit des ténèbres, et vingt ans plus tard elle luit au plus haut !

Grinnin' In Your Face
Mother Earth
Rocking Horse
Monkey Hill
Temporary Saint
Trane
Mule
Dolphineus
Painted Silver Light
Mr. Big
Left Coast Groovies
World Of Difference

 

Partager cet article

Repost 0