Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il est des soirs où avant même de rentrer dans un club pour écouter un concert, on sent que ce sera un bon moment.

Le Duc des Lombards, le club historique de la rue du même nom accueille ce soir Chicago.

Et pour faire plus vrai, on découvre que nos voisins sont des américains de Chicago, qui passent un an en France, à Bordeaux, du coup on parle de blues, des USA….

20 heures pétantes, le gars Lurrie se pointe, chemise rouge de la couleur de sa guitare, chapeau, look « classique » du bluesman noir, qui toutefois semble plus âgé que ses 56 ans.

Avec lui Russ Green superbe harmoniciste et la section rythmique Melvin Smith et Willie Hayes.

Une heure trente de blues du vrai, avec bien sur des classiques comme une longue version de The Sky is Crying d’Elmore James et Hoochie Coochie Man de Willie Dixon (avec qui il a débuté sur scène à 17 ans).

Et en écoutant ses classiques ultra-connus, joués par les plus grands, je ressens dans la musique du quatuor une formidable authenticité, les racines du blues sont là, Lurrie est né dans cette musique, son père jouait du ruines-babines avec Muddy Waters et ces morceaux, il les entendu dans son berceau,

Lurrie joue sans médiator, pas de slide, pas d’effets ou d’écho le son brut du Chicago Blues. Nous sommes à deux mètres de la scène et le bassiste fait le clown, des grimaces et des clins d’œil, alors que le batteur produit des arabesques compliquées mais efficaces avec ses baguettes.

Pas de set-list préétablie, Lurrie après un morceau donne le titre du suivant à la rythmique et c’est parti. Outre les reprises, ils joueront des compositions du dernier CD Blues to Soul.

Un set parfait, l’impression d’avoir traversé l’Atlantique pour se retrouver dans un club de Chicago.

Séance dédicace, nous achetons The Devil ain’t got no music, CD « diablement » acoustique, photos, et en quittant le club je lui dis la prochaine fois ce sera à Chicago.

Et nous tenons toujours ce genre de promesse ! ! ! !

 

Lurrie Bell (voix, guitare)

Russ Green (Harmonica)

Melvin Smith (Contrebasse)

Willie Hayes (Batterie)

Partager cet article

Repost 0