Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le nom de Bob Dylan clignote sur la façade du Grand Rex, on s’imagine au Radio City Music Hall de New York. Et se trouve face à face avec Hugues Aufray et sa crinière blanche qui ne rate jamais un concert de Bob à Paris. Respect M. Hugues !

Certes les prix sont prohibitifs mais les sièges sont confortables, l’acoustique excellente ce qui n’est pas toujours le cas quand Dylan passe à Paris, depuis 1990 et son dernier concert dans cette salle.

Pour cette tournée, notre homme a laissé de côté quasiment tous ses grands titres, pas de chansons de Higway 61 ou de Blonde On Blonde pas de Mister Tambourine Man, mais sur les dix neuf chansons, six sont de Tempest le dernier album paru en 2012, et cinq des 3 albums précédents.

Au passage, ceux qui, à chaque fois, pleurnichent en évoquant « la voix de Dylan qui a changé »  ont le bec cloué, vu que sur les disques récents il chante de la même façon qu’en live.

Orchestre habituel, le superbe Charlie Sexton a repris sa place, qu’il avait laissé en début d’année à Duke Robillars pour quelques dates aux USA.

20H30 Pétantes c’est parti, avec le superbe Things Have Changed, avec un Dylan qui bouge, qui remue au milieu de la scène, suivi d’un de ses rares anciens titres. She Belongs To Me avec son harmonica, cette fois il ne jouera pas du tout de guitare.

Le groupe tourne parfaitement, Dylan par de petits signes donne la cadence, pour accélérer ou ralentir le tempo, et on arrive au premier grand moment du show, une pépite de Oh Mercy, What Good Am I? avant le premier extrait de Tempest, Duquesne Whistle, toujours excellent et une des grandes chansons de Dylan, enfin une qui est dans mon top five personnel, le sublime Tangled Up In Blue sorti d’un de ses meilleurs disques celui du renouveau, de la reconquête Blood On the Tracks.

Fin de la première partie avec Love Sick assez souvent joué.

La meilleure chanson de Love & Theft , High Water (For Charley Patton), qui démontre que Dylan n’a pas perdu l’inspiration, avec cette succession de scènes, d’images, rythmés par la rengaine Hight Water Risin’ que Dylan éructe pour lancer un nouveau couplet, moi je ne connais aucun autre  song-writer qui peut me mettre le grand frisson rien qu’avec des mots, et puis il enchaîne avec Simple Twist Of Fate. Ne nous méprenons pas, la set list, celle-ci comme toutes les autres est  construite en fonction d’une thématique, d’une mise en perspective, un jour je me lancerais dans une tentative de compréhension des shows de Dylan.

La fin de la seconde partie est consacrée en grande partie à Tempest avec un  Scarlet Town grandiose et aussi juste avant Forgetful Heart-extrait de Together Trough Life, envoûtant.

Le rappel, est presque trop convenu avec All Along The Watchtower et Blowin' In The Wind, cette dernière expédiée, comme souvent, Dylan sautant quelques couplets.

Si je compare les shows de Dylan sur les dix dernières années, celui- là est dans le top du top, par son originalité, sa nouveauté, son refus de compromission, le Zim n’est pas le genre à faire des requests, ou à jouer un de ses vieux albums en intégralité, ou encore de faire un best of des chansons les plus connus.

Dylan, a depuis longtemps, intégré qu’il est au-dessus du lot, ce qui lui laisse une totale liberté dans sa création et son interprétation, finalement c’est cela qu’il a gagné, le droit de faire ce qu’il veut à l’abri des soucis médiatiques et financiers.

Ah oui au fait à la fin de la première partie il a dit en français « Merci beaucoup mes amis, Vive la France » et c’est quasiment culte !
 

1.Things Have Changed - 2000
2. She Belongs To Me - Bringing It All Back Home
3. Beyond Here Lies Nothin' –Together Trough Life
4. What Good Am I? –Oh Mercy
5. Duquesne Whistle -Tempest
6. Waiting For You –BO Divine Secrets of the Ya Ya Sisterhood
7. Pay In Blood-Tempest
8. Tangled Up In Blue – Blood On the Tracks
9. Love Sick- Time Out Of Mind
(Intermission)
10. High Water (For Charley Patton)-Love & Theft
11. Simple Twist Of Fate- Blood On the Tracks
12. Early Roman Kings-Tempest
13. Forgetful Heart- Together Trough Life
14. Spirit On The Water –Modern Times
15. Scarlet Town- Tempesr
16. Soon After Midnight -Tempest
17. Long And Wasted Years-Tempest
(encore)
18. All Along The Watchtower-John Wesley Harding
19. Blowin' In The Wind –The Freewheelin’ Bob Dylan

 

Tony Garnier - bass
George Recile - drums

Stu Kimball - rhythm guitar
Charlie Sexton on lead guitar
Donnie Herron - banjo, violin, electric mandolin, pedal steel, lap steel

 

Partager cet article

Repost 0