Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La longue file d’attente devant La Cigale est pour le concert de Richard BONA, celle de La Boule Noire pour North Mississippi All Stars est beaucoup plus réduite, et pourtant personne ne se souvient vraiment depuis combien de temps le groupe n’a pas joué dans nos contrées.
La première partie est assurée par le nouveau bassiste Lightnin' Malcom qui, au moins pour cette tournée, remplace Chris Chew qui a eu des problèmes de santé en 2012 et qui donc n’est pas en Europe cet automne.
Lightnin' Malcom qui vient de sortir un CD solo (Rough Out There), joue beaucoup de slide, assis, en s’accompagnant à la grosse caisse, et le set est très bluesy, la voix a la couleur du long fleuve qui descend de Chicago à New Orleans.
Le temps de remettre un peu d’ordre sur la scène minuscule, et c’est parti pour quasiment deux heures de show, dans une ambiance de folie, un démarrage à cent à l’heure, Luther Dickinson prend une grosse caisse et cogne comme un damné, Cody à la batterie mène un tempo d’enfer et Lightnin' Malcom martyrise une caisse claire.
Puis Luther empoigne une de ses guitares et nous balance un solo dantesque.
Le show est high energy, les musiciens échangent leurs instruments, jouent des chansons du super nouvel album, World Boogie is Coming puis une cover de Jimi Hendrix, qui débute avec Machine Gun et se termine par Hear My Train A’ Comin….
Nouvel épisode de tambours, mais là ils descendent tous les trois dans le public avec les instruments, Cody avec un masque de carnaval vénitien !
Le public est maigre une centaine de personnes, mais le groupe donne son meilleur, et est heureux de faire la fête.
Quel bonheur de regarder Luther Dickinson jouer sans médiator, enchaînant les riffs et les solos, avec cet enthousiasme, ce feeling…
Pas de set list écrite, à un moment Luther empoigne une guitare, échange un mot avec son frère, puis la repose et en choisit une autre et démarre un autre morceau.
Difficile de catégoriser leur musique,  un peu, dans un autre registre comme Drive By Truckers, le groupe malaxe les styles, les influences, s’approprie les morceaux du répertoire blues en leur donnant une couleur inimitable.
Et puis Luther Dickinson est un guitariste phénoménal !

 

 

Partager cet article

Repost 0